Les nouveautés d'avril 2017

Dans une coque de noix
20,00

«À l’étroit dans le ventre de ma mère, alors qu’il ne reste plus que quelques semaines avant mon entrée dans le monde, je veille. J'entends tout. Un complot se trame contre mon père. Ma mère et son amant veulent se débarrasser de lui. La belle, si belle Trudy préfère à mon père, John, poète talentueux en mal de reconnaissance et qui pourtant l’aime à la folie, cet ignare de Claude. Et voilà que j'apprends que Claude n’est autre que mon oncle : le frère de mon père. Un crime passionnel doublé d’un fratricide qui me fera peut-être voir le jour en prison, orphelin pour toujours ! Je dois les en empêcher.» Il y a quelque chose de pourri au royaume d’Angleterre du XXIᵉ siècle… Après L’intérêt de l’enfant, Ian McEwan n’en finit pas de surprendre et compose ici, dans un bref roman à l’intensité remarquable, une brillante réécriture d’Hamlet in utero.
Après L’intérêt de l’enfant, Ian McEwan n’en finit pas de surprendre et compose ici, dans un bref roman à l’intensité remarquable, une brillante réécriture d’Hamlet in utero.


Les plus belles citations de Jean d'Ormesson
6,90

«Jean d'Ormesson est un écrivain que l'on aime et il serait aventureux de réduire son public à une classe ou à une sociologie. Comme les grands auteurs, comme Le Figaro ou l'Académie, il fait partie d'un certain patrimoine français, celui de la tradition, de l'exigence,
d'une élégance, pas seulement extérieure mais érigée au rang d'une esthétique ; il attire bien au-delà d'une communauté habituée à la belle langue, aux histoires heureuses, au respect d'une éthique qui interdit le déferlement des abysses de la psyché et des noirceurs de l'âme, il retient l'attention de bien des lecteurs, de bien des auditeurs pressés parce qu'il nous raconte toujours une histoire, il tient chronique à la manière des mémorialistes les plus avisés, et cette histoire, même si elle est filtrée par le prisme des lieux qui jalonnent son existence, c'est toujours aussi un peu la nôtre.» Philippe Le Guillou.


La vie étoilée d'Ethan Forsythe
21,90

"Les secrets sont comme des cicatrices : ils s'estompent et deviennent moins rugueux, mais, quoi qu'on fasse pour les camoufler, ils ne disparaissent jamais complètement."

À 12 ans, fou d'astronomie, il rêve d'Einstein, voit des constellations partout et croit lire son avenir dans les cieux de Sydney. De quoi embellir son quotidien morose : garçon timide à la santé fragile, chahuté à l'école, couvé par sa mère Claire, Ethan ignore tout de son père. Jusqu'au jour où celui-ci le recontacte. Ethan s'interroge : pourquoi a-t-il disparu de leurs vies ? Quel secret Claire garde-t-elle enfoui ? Derrière la fantaisie se dévoile jusqu'à la toute dernière page une vérité plus grave, magistralement mis en scène.