France M.

Dernier commentaire

Le Bélial

9,90
par (Libraire)
20 janvier 2022

Nous sommes à Londres, en 1907, à mi-chemin entre l’univers de Sherlock Holmes et celui de La Guerre des mondes. Si la première vague de martiens et tripodes a été repoussée, une seconde est arrivée un peu plus tard, se prétendant cette fois pacifique ; la cohabitation se passe donc plus ou moins bien, certains y voyant des avantages majeurs – progression de la science, de la médecine-, d’autres protestent contre ce qu’ils supposent être une invasion en bonne et due forme.
Sherlock Holmes a par le passé élucidé l’assassinat d’un ambassadeur martien. On s’adresse donc de nouveau à lui, cette fois pour résoudre le meurtre d’un éminent philosophe martien, assassiné sur la planète rouge même, obligeant Sherlock Holmes et Watson à voyager jusqu’à elle.

L’un des points remarquables de cette novella est la fidélité au style originel des romans de Conan Doyle. Le récit est toujours raconté par Watson, le lexique de l’époque est respecté ; on pourrait croire sans problème à un texte canonique, n’eut été le contexte résolument old-school-SF. On n’en dira pas plus sur l’intrigue pour ne pas spoiler outre mesure, et si l’on peut parfois regretter que Sherlock Holmes soit un peu plus effacé que dans les textes d’origine – voire même qu’il pourrait être remplacé par un personnage créé de toutes pièces-, sa présence est justifiée très habilement.
L’affaire est d’ailleurs finalement bien plus complexe qu’un simple meurtre et s’inscrit clairement dans une histoire bien plus grande, et finalement assez différente des aventures les plus connues du détective. Exit donc les énigmes à résoudre et les grands raisonnements : nous avons là une histoire qui tient plus de l’action, avec même l’ajout d’un personnage féminin éminemment badass qui détonne dans ce contexte. C’est fluide, fun, ça se lit avec plaisir, et les quelques 129 pages du récit se tournent toutes seules.

Encore un excellent ajout à la collection Une Heure Lumière qui, au bout de 35 volumes et bien que contenant des textes très différents, fait toujours preuve d’une qualité continue.

Dernier ajout à des listes