Pascale B.

Conseillé par
22 juin 2024

Arbre de probabilité

Erza, professeur de mathématiques, décide de démissionner et d’appliquer le principe des chaînes de Markov sur sa vie de couple, cherchant à prévoir les évènements futurs à partir du présent….

Il décrit avec une incisive ironie les membres de la famille de sa compagne, Eve. L’analyse est détaillée et souvent amusante. L’auteur possède une grande perspicacité de narration.

Cependant, malgré cette fusion innovante de la littérature et des mathématiques, le récit manque d’un petit supplément d’évasion ou une étincelle qui le rendrait véritablement captivant pour le lecteur.

« Toute observation minutieuse d’un instant présent dans sa complexité révèle à l’observateur attentif les désastres à venir »

Conseillé par
22 juin 2024

Déjouer les obstacles

En 1975, l’enfant Tchaï vit avec sa famille à Phnom-Penh au Cambodge, lorsque les violents Khmers Rouges envahissent la capitale, contraignant les habitants à fuir et à se cacher à la campagne.
Le roman relate de façon autobiographique leurs années d’exil sur une terre inconnue et hostile, suivies de leur demande d’asile en France.
C’est le récit personnel mais objectif d’un gamin curieux et déterminé à s’adapter malgré les épreuves, puisant sa force dans les liens familiaux et les multiples apprentissages qui lui ont permis d’aller de l’avant et d’accomplir cette valeureuse résilience.
L’auteur partage avec nous son émouvante gratitude envers ceux qui l’ont aidé.

« Le spectre qui poursuivra Chamrou et Reth, prend vie dans cette petite clairière, et plus jamais il ne les quittera ».

Rodolphe Casso

Aux forges de Vulcain

20,00
Conseillé par
17 juin 2024

Derrière le rideau de fer

Gus passe sa nuit de looser dans un bar rétro, en compagnie d’autres esseulés, partageant un ou plusieurs verres…
L’auteur excelle à dépeindre des personnages pittoresques et pourtant familiers dans un lieu certes lucratif, mais accueillant sans limite dans le temps.
Il rassemble ici des solitudes et petites scènes de vie aux discussions savoureuses, révélant l’humanité de personnes marginalisées ou laissées pour compte.
Le rythme est donné par de courts chapitres, des dialogues spontanés et fluides, riches en nuances de langage.
L’écriture s’harmonise avec l’ambiance du comptoir, ponctuée de chansons.
Un éloge nostalgique du bistrot dont la fin apporte une cohérence au récit.

Conseillé par
14 juin 2024

Sortie de rails

Ce premier roman autobiographique est un réel coup de cœur. Fleur nous entraîne dans les profondeurs de la cave consulter les souvenirs de famille, revenant sur une enfance éclaboussée par les dysfonctionnements du couple parental.
A travers une belle métaphore végétale et souterraine, l’auteur dévoile la vie de deux sœurs, malheureuses spectatrices de vies gâchées, désireuses de vivre éloignées sans culpabiliser.

D’une belle et délicate écriture, Florence Chataignier nous livre un face-à-face intime avec le passé, en quête de réponses… Emouvant jusqu’à la délivrance.

« Jean aime les jolies filles comme on aime les peintures, les œuvres, en esthète »

« Son cerveau en période de tri, période de ménage de printemps, ne garde que l’essentiel des souvenirs… »

« La vérité n’existe pas, il ne reste que la mémoire des sentiments »

Sonatine éditions

22,00
Conseillé par
8 juin 2024

Arnold

La vie de Bill et Pénélope a radicalement changé depuis une épidémie venue d’Islande : ils cultivent désormais leur nourriture et pratiquent le troc à la place du dollar. Lorsqu’ils découvrent que leur fille Hannah a rejoint une secte en Californie, ils décident de partir la rejoindre, entreprenant un périple périlleux à travers le pays.

Ce roman futuriste suit un couple déterminé dont l’expédition est ponctuée de rencontres et d’embuches. L’auteur fait preuve d’une imagination débordante tout en offrant des portraits cohérents. C’est également une introspection poignante au cœur d’une aventure riche en surprises et en découvertes du monde.

L’écriture incisive est fluidifiée par de nombreux dialogues, rendant les sentiments des personnages palpables. L’ensemble est plutôt captivant et la situation post-apocalyptique laisse cependant place à l’espoir.