J'étais un sale phallocrate
15,50

Au moins, il y en a qui l'admettent... Lorsqu'on goûte le travail de Wolinski, on aurait plutôt spontanément tendance à le qualifier d'obsédé sexuel que de phallocrate... Serait-il un peu dur avec lui-même ? Ou est-ce le dialogue avec son épouse Maryse, journaliste féministe, qui l'a fait peu à peu rougir de la vision qu'il avait de la femme ? Lui, timide jeune homme qui exprimait ses désirs dans ses dessins, avant d'embrasser la vague libertaire...Voici la réédition d'un recueil de dessins paru en 1977, à une époque où les hommes ont pris un sacré coup de pied au derrière de la part de leurs femmes, de leurs filles et de leurs soeurs ! Relire Wolinski offre l'opportunité de contempler les rapports hommes-femmes à 35 ans de distance avec un regard d'une honnêteté et d'un humour sans pareils !


La sexualité des français
50,00

" Ne vous y trompez pas. Sous la gaudriole (oh le joli mot hélas bien oublié, qui a le verbe " gaudir se réjouir, pour origine), sous la gaudriole vous dis-je, Georges W. nous emmène en exploration. l'exploration de nos rêves et de nos timidités, de nos jalousies, de nos royaumes imaginaires, de nos chevauchées fantastiques et de nos fiascos piteux, de notre solitude d'abord. "


Le Village des Femmes

Georges Wolinski

Seuil

19,00

Avec Le Village des femmes, Georges Wolinski signe un roman graphique inédit, le premier du genre dans sa prestigieuse carrière de dessinateur.

La peinture pittoresque, drôle et provocatrice d'un village de femmes... avec un homme au milieu.

Dessinateur de renom, caricaturiste contestataire, Wolinski a croqué l'actualité pour Libération, Le Nouvel Observateur, Hara Kiri, Charlie-Hebdo. Plusieurs fois récompensé pour sa plume acérée, il a collaboré avec de grands noms, comme Cabu.


Mes aveux

Le Cherche Midi

Wolinski avoue tout ! Dans ce recueil de pensées décapantes, il nous confesse ses faiblesses, ses vertus, ses obsessions, ses angoisses et ses plaisirs. “ Je me trouve moche et con. Heureusement personne ne semble s’en apercevoir. ” Son regard acéré porte cependant plus loin que son nombril. Ses ronchonnements s’adressent également, avec une lucidité fraternelle, à ses contemporains et à leurs mœurs. Les hommes, les femmes — “ On ne choisit pas les femmes. Ce sont elles qui nous choisissent. Parce que si c’était nous, on les choisirait mieux. ” — les Français, les étrangers, les riches, les pauvres, les jeunes et les moins jeunes — “ La jeunesse est interminable ”. Dessinateur humoriste, et moraliste, Wolinski a une façon incomparable de nous faire rire, en passant au scalpel la nature humaine.


Les classiques de Wolinski, 1, GEORGES LE TUEUR



Redécouvrez le meilleur d'un auteur qui a révolutionné dans les années 70, le dessin, l'humour et la BD.