La femme au serpent

Jeremy Nelson, jeune pianiste américain passionné de jazz, part à Londres en septembre 1921 sur les traces de ses ancêtres, et y rencontre un certain Victor Legris… De retour à Paris, il sera mêlé sans le vouloir à une série de morts étranges touchant plusieurs personnes travaillant dans l'univers du spectacle. Près de chaque cadavre on découvre une carte postale représentant un tableau de la Renaissance, le portrait de Simonetta Vespucci, qui posa, entre autres, pour Botticelli.


Cher Monsieur M.
8,80

Herman a un passe-temps : il écrit des lettres. Pas n'importe lesquelles, des lettres de menace à son voisin, monsieur M., auteur de best-sellers internationaux.
Des lettres qu'il n'envoie pas mais dans lesquelles il fait part de sa fascination mêlée de dégoût pour ce romancier, gloire passée des librairies, vieux beau fortuné, à l'épouse trop jeune, trop belle. Ce cher monsieur M. avec lequel Herman joue les gentils voisins, en attendant son heure.
Car Herman le sait, le succès de monsieur M. est bâti sur un mensonge. La vérité, lui seul la connaît. Et aujourd'hui, il est bien décidé à se venger.


Ceux qui savent
20,50

Alexandre, jeune veuf au bout du rouleau, n’a qu’un seul espoir : celui de voir guérir sa fille, Hélène, atteinte d’une maladie orpheline depuis l’âge de 6 ans. Lorsque Frederick Stern, spécialiste des thérapies géniques, fait irruption dans leur vie en proposant de sauver l’adolescente, Alexandre croit à un miracle. À l’institut Stern, tout semble idyllique : Hélène suit un traitement révolutionnaire et découvre l’intensité du premier amour avec Simon, un jeune patient. Mais le rêve tourne vite au cauchemar quand Alexandre découvre les véritables agissements du scientifique, qui utilise sa fille comme cobaye. Alors qu’il cherche à prendre la fuite avec elle pour la protéger, Hélène lui impose de partir avec Simon. Sans autre choix que de les emmener tous les deux, le père va prendre tous les risques pour sauver sa fille mais il ignore encore le pire à venir...


Une voix dans l'ombre
20,00

Rude journée pour le commissaire Montalbano : d'abord agressé dans sa cuisine par un poulpe haineux, il l'est ensuite dans sa voiture, à coups de clé à molette, par un jeune chauffard. Étrange coïncidence, la compagne de son agresseur est retrouvée assassinée peu après.
Pendant ce temps, un directeur de supermarché est victime d'un cambriolage, mais ce dernier paraît surtout terrorisé par la possible réaction de ses propriétaires – en l'occurrence  la mafia.
Derrière ces deux affaires que rien ne réunit, de puissants hommes politiques semblent vouloir la peau du Maigret sicilien. Malgré l'aide de toute la tribu du commissariat de Vigàta, et celle d'une mystérieuse voix dans la nuit, Montalbano parviendra-t-il à venir à bout des pièges qu'on lui tend ?


La Conspiration K

Le Cherche Midi

22,00

1960, Philadelphie. Des coups de feu sont tirés en direction du cortège présidentiel. Timothy Kegan, président des États-Unis, est mortellement touché. Une commission d’enquête est mise en place, qui conclut à la thèse du tireur unique.

1974 : Nick Kegan, demi-frère du président assassiné, est appelé au chevet d’un homme sur son lit de mort. Celui-ci lui avoue qu’il a fait partie d’un commando secret à l’origine de la mort du président. Nick décide de reprendre l’enquête. Explorant ses zones d’ombre, il remonte de nombreuses pistes, allant des magnats du pétrole à la CIA en passant par la mafia et les syndicats. Dans ce labyrinthe de mensonges, de secrets et de révélations, tout le monde a vite fait de devenir suspect, y compris son propre père, qui est à la tête de l’une des plus grosses fortunes des États-Unis. Bientôt, Nick réalise que lui aussi risque sa vie. Il ira néanmoins jusqu’au bout, afin de faire toute la lumière sur ce terrible complot.

Œuvre culte par excellence, La Conspiration K, inspirée par la famille Kennedy, est tenue dans le monde anglo-saxon pour un modèle absolu de thriller conspirationniste. Le livre n’avait cependant jamais été publié en français. Son adaptation au cinéma, en 1979, avec, dans les rôles principaux, Jeff Bridges, John Huston et Anthony Perkins a été retirée des salles dès sa sortie, du fait de la campagne de Ted Kennedy.