Les nouveautés de juin 2017

Résonances
8,90

Les créatures énergétiques qui menacent régulièrement de s'écraser sur l'astroport de DerEstap, causant de considérables dégâts humains et matériels, n'ont de dragons que le nom. Sohinn est leur pire ennemi, le meilleur chasseur de dragons que la station ait connu. Pourtant, il sait que son destin n'est pas là, qu'il ne trouvera pas l'Accord, l'accomplissement suprême du peuple erwack dont il est issu, en restant dans cette lointaine banlieue de l'univers. Aussi, quand son regard croise celui d'Eloya, la femme interdite que l'on mène à son promis à travers toute la galaxie, il comprend que leurs chemins sont irrémédiablement liés. Commence pour les deux jeunes gens un voyage qui, d'une façon ou d'une autre, changera pour toujours l'ordre des choses.


La solitude est un cercueil de verre
15,00

Le maître de la science-fiction rend hommage aux grands classiques du roman noir américain : un récit sombre et envoûtant. Par une nuit d’orage, un jeune auteur en mal de succès entend murmurer à son oreille : «La solitude est un cercueil de verre.» Quand il se retourne, personne. Le même soir, le cadavre d’un vieillard est retrouvé suspendu dans une cage aux lions. Persuadé d’avoir entendu l’assassin, l’écrivain s’improvise détective. Son enquête nous entraîne au cœur de la vieille station balnéaire de Venice, Californie, alors aux mains des démolisseurs. À la veille des années cinquante, la cité du cinéma n’est plus que l’ombre d’elle-même. Ses habitants, aussi excentriques que leur ville, laissent planer une inquiétante étrangeté où il est difficile de démêler le fantasme de la réalité… Je marchais sur des miroirs qui me montraient la même lune et les mêmes nuages. Je marchais sur le ciel en dessous et… il se passa quelque chose.
Nouvelle édition en 2017
Le maître de la science-fiction rend hommage aux grands classiques du roman noir américain : un récit sombre et envoûtant.