Conseils de lecture

1, Émilie, Emilie
5,75
par (Libraire)
4 mars 2014

Emilie

Cette série débutée dans les années 1970 raconte les aventures d’une petite fille prénommée Émilie, de son grand frère Stéphane, sa petite sœur Élise et leurs amis, sans oublier le hérisson Arthur !
Idéales pour les apprentis lecteurs grâce à une taille de caractère et un vocabulaire adaptés à leur âge, les histoires d’Émilie sont simples et bien construites, et ont déjà enchantées plusieurs générations.
Il ne serait d’ailleurs pas surprenant que les parents d’aujourd’hui replongent avec plaisir dans ce délicieux parfum de nostalgie !


Les oreilles de buster, roman
24,40
par (Libraire)
4 mars 2014

Les oreilles de Buster

J'avais sept ans quand j'ai décidé de tuer ma mère. Et dix-sept ans quand j'ai finalement mis mon projet à exécution. Ainsi commence ce roman qui en surprendra plus d'un.
Eva, vénérable grand-mère, reçoit à l'occasion de ses 56 ans, offert par l'une de ses petites filles, un petit carnet vierge où noter ses pensées. Elle en profite alors pour se plonger dans un passé rempli par les humiliations d'une mère qui ne parvient pas à vieillir et par son désir morbide de meurtre qui se concrétisera
à l'orée de l'âge adulte. Entamé comme une sombre histoire de vengeance, le dernier roman de Maria Enerstam, auquel a été décerné le prix Pages des libraires de cette rentrée littéraire 2011, évite sans aucun souci le roman noir et déprimant. Bien au contraire, le talent de la romancière suédoise parvient à emmener le lecteur dans le récit touchant d'une jeune fille qui essaye d'exister sur le mode d'une narration haletante et même parfois franchement drôle et surprenante.
A découvrir donc.

Yoann D.


Le village de l'Allemand ou Le journal des frères Schiller
22,00
par (Libraire)
27 février 2014

Le village de l'allemand

Sacrée gageure de parler du problème des banlieues, du terrorisme du GIA en Algérie et de l’holocauste dans un même livre. Boualem Sansal l’a merveilleusement fait dans l’un des plus beaux romans de ces dernières années.
Rachel et Malrich deux jeunes franco-algériens, apprennent l’assassinat de leurs parents, par le GIA, là-bas dans leur village natal. L’aîné, Rachel, va surtout découvrir le passé trouble de leur père, ancien officier SS dans les camps de concentration. Sa vie va basculer. Leur vie à tous les deux deviendra alors une quête, essentielle pour leur survie, du pourquoi, du comment et du que nous reste-t-il.
La question posée à eux comme à nous est de savoir si l’on doit accepter l’héritage du passé et assumer la responsabilité puis la culpabilité des actes de nos anciens.
La justesse du ton et de l’écriture subliment le questionnement en le portant à un niveau de grandeur et d’intensité rarement égalé.


Le sillage de l'oubli, roman

roman

Éditions Gallmeister

23,60
par (Libraire)
27 février 2014

Le sillage de l'oubli

Un énorme coup de coeur pour cette formidable histoire d’une famille de fermiers texans du début du 20ème siècle, avec au centre du récit, Karel, le cadet de la famille.
Les Skala forment un clan, dirigé d’une main devenue tyrannique depuis le décès de son épouse par le père. L’unité de la famille finit par voler en éclat jusqu’au jour où, bien plus tard, les quatre fils auront fini d’oublier la réalité des liens du sang.
On ne parle bien que de ce que l’on connaît. C’est avec un plaisir évident que Bruce Machart, lui-même fils d’un fermier texan, retrouve les campagnes de son enfance. Son écriture, intelligente et flamboyante, magnifie à la perfection l’amour de la terre et la vie, à la fois simple et complexe, qui s’y rattache.
Un grand nom de la littérature est né.


Deux, roman

roman

Albin Michel

20,30
par (Libraire)
27 février 2014

Deux

Que devient l'amour entre deux êtres qui ont choisi de s'unir dans le mariage? C'est cette question que pose ce roman.
L'intensité des premiers instants amoureux semble n'être qu'un leurre que les amants du début cherchent vainement à retrouver.
Et pourtant, pour Nemirovsky, l'essentiel est ailleurs: le mariage transforme, certes, l'amour en une indéfectible amitié mais sa force permet aux deux de ne plus faire qu'un, comme deux fleuves qui se rejoignent pour mieux se fondre l'un dans l'autre. Naît alors un vrai sentiment d'invincibilité qui apportera un bonheur durable et serein.
Oeuvre magnifique et formidablement intemporelle. Peut-être l'une des plus abouties d'Irène Nemirovsky, écrite d'une plume classique et parfaitement maîtrisée.