Chansons populaires de l'ère Showa, roman

Ryū Murakami

Philippe Picquier

  • par
    2 octobre 2011

    La première chose que je peux dire sur ce roman c'est qu'il m'a complètement déconcerté. J'ai même dû me forcer la main pour arriver non pas à le terminer mais à le commencer.
    Dès les premières lignes, je suis demandé dans quoi je m'étais embarqué en demandant ce livre.
    J'ai toujours entendu que du bien de cet auteur que je ne connaissait que de nom et que j'ai souvent confondu avec l'autre grand Murakami.

    Je ne vais pas tergiverser plus longtemps : je n'ai pas aimé ce roman. Dans un premier temps j'ai été décontenancée par tous ces noms japonais que je n'ai su identifier puis par la personnalité même des personnages qui sont pour le moins atypiques.

    Puis le groupe de jeune homme m'est apparu très étrange. Dans un premier temps, je me suis même demandé sur quoi j'étais tombé tant ils m'apparaissaient insignifiants. D'ailleurs, ils ne prennent de l'ampleur que dans la deuxième partie, là ou le roman prend enfin vraiment forme.
    Par contre, la gueguerre que se livrent le groupe des jeunes hommes, et celui des 5 femmes, répondant toutes au même prénom est des plus prévisible. Même si la fin est extrême au possible, elle n'est quand même pas très révolutionnaire. Je l'ai lu en entier toutefois dans l'espoir de trouver quelque chose à dire de positive mais je n'ai pas trouvé. Tant pis....