HABIBI

Habibi

Craig Thompson

Casterman

  • par (Libraire)
    28 juin 2014

    L'avis d'Hélène

    Avec son dessin percutant digne des plus grands caligraphes arabes, Craig Thompson nous transporte au pays des Mille et une nuits. Il nous raconte l'histoire émouvante de deuxjeunes gens que le destin a réunis. Dodola, jeune fille vendue dans son enfance à un scribe et Habibi, esclave depuis la naissance que sa mère a abandonné. Ces deux personnages se soutiennent et deviennent une famille dans un monde où l'eau et la nourriture sont une denrée rare. Un récit où s'entremêlent mythes et légendes, harmonieusement intégrés à l'histoire. Chaque page de cette bande dessinée est une oeuvre d'art. Eblouissante, marquante et enrichissante : les trois mots qui me viennent à l'esprit pour la décrire.


  • par (Libraire)
    19 février 2014

    Habibi

    Après le succès de son album précédent (Blankets), le talentueux Craig Thompson a pris six années pour nous offrir cet ouvrage envoûtant.
    Habibi nous transporte dans un univers magique, mélangeant l’onirisme et la sensualité des Mille et une Nuits dans la noirceur du monde moderne.
    Un dessin élégant, ornementé de calligraphies sublimes, accompagne une histoire captivante.
    Nous suivons l’attachement d’un homme et d’une femme au travers des obstacles liés à l’esclavagisme, la prostitution, le mariage forcé, le viol, la pollution moderne. Des thèmes durs au fil d’un amour pur.
    Une fable intemporelle qu’aurait pu raconter Shéhérazade à son Sultan.

    A lire si vous avez aimé
    Blankets, Thompson
    Les Mille et une Nuits, Anonyme
    Un américain en balade, Thompson

    Stéphane P.


  • 5 décembre 2012

    L'envie de lire des romans graphiques me manque un peu mais quand j'ai vu Habibi sur les blogs, cette envie est revenue au moins provisoirement. Ce roman graphique de plus de 600 pages raconte l'histoire d'une jeune femme, d'abord mariée à un homme âgé qui est assassiné, puis en charge d'un enfant avec qui elle tente de survivre. Pour lui apporter à manger, elle doit payer de sa personne. Leurs chemins vont se séparer mais ils n'auront de cesse de se retrouver.

    Il est très difficile de raconter ce roman graphique qui est à la fois l'histoire d'un homme et d'une femme, un hommage aux Contes des mille et une nuits et un roman graphique qui nous présente les écritures saintes. C'est surtout une superbe oeuvre graphique et esthétique. Le plaisir des yeux est bel et bien là. Le seul reproche que je lui fais, et qui m'empêche d'aller au coup de coeur, c'est que je n'ai pas été touchée par le couple que forment Dodola et Zam. Mais c'est une oeuvre artistique de grand ampleur que nous avons là.